Les petits génies se cachent dans les cours de récréation. C’est en tous cas ce que l’on pourrait penser si l’on prend en exemple Rachel Brouwer, une jeune fille de 14 ans, bien déterminée à faire une différence dans le monde.

Cette élève de la Bedford Academy a gagné un prix à la très convoitée Intel international of Sciences and Engineering Fair en réalisant un filtre à eau.

L’ Intel international of Sciences and Engineering Fair est la plus grande compétition intercollège du monde.

Environ 1700 étudiants de plus de 75 pays, régions et territoires y participent. Les élèves présentent leurs travaux de recherche et les meilleurs se partagent pour plus de 4 millions dollars en prix.

Le système de purification de l’eau mis au point par Rachel utilise un filtre de charbon de bois et du coton pour éliminer les contaminants. L’eau filtrée est ensuite mise dans des bouteilles de deux litres et placée sur un toit de tôle au soleil afin que le rayonnement UV tue les bactéries restantes.

La jeune fille a également conçu une bande d’indicateur en utilisant de la cire de soja. La bande change de couleur lorsque l’eau est potable.

L’astucieux dispositif a été non seulement remarqué par le jury du concours, mais aussi par des institutionnels.

Il existe maintenant des projets pour tester son système au Pakistan.

La jeune fille poursuit ses recherches, après son succès, on lui a demandé s’il y avait un moyen pour que son dispositif puisse être adapté pour le traitement des métaux lourds, tel que le plomb. Et, elle s’est attelée à la tâche.

« Je pense que les absorbants naturels peuvent être utilisés pour éliminer les métaux lourds.

J’ai testé des pelures de bananes, des épis de maïs, des pelures de noix de coco… je suis en attente des résultats maintenant » déclare la jeune fille.

Une jeune fille ingénieuse, motivée, et qui donne espoir en l’avenir.