Imaginez un monde où les moteurs de nos automobiles n’auraient besoin pour fonctionner que de quelques litres d’eau. Un monde ou les pots d’échappement ne rejetteraient que de la vapeur d’eau dans l’atmosphère, un monde propre grâce au moteur à eau. 

À en croire certains, le moteur à eau existerait depuis des années, seulement voilà, les compagnies pétrolières rachèteraient les brevets, feraient disparaître les inventeurs, pour pouvoir continuer à vendre leur pétrole et engranger les milliards.

Alors moteur à eau, mythe ou réalité ?

Comme souvent il y a un peu des deux.

 Quand on évoque le moteur à eau, il est généralement fait référence au moteur Pantone.

 

Le moteur Pantone.

Paul Pantone est l’inventeur américain qui a donné son nom  à ce moteur dans les années 1980, et déposé des brevets accessibles au public. Et son moteur a de quoi faire rêver : 25 % d’économie de carburant, baisse de la pollution, diminution du bruit, longévité accrue…

Le principe est simple : Les gaz d’échappement chauffent un mélange constitué de 20 % d’essence  80 % d’eau . Les vapeurs produites passent dans un réacteur qui les transforme en « gaz Pantone », qui est envoyé dans le moteur pour faire avancer la machine.

Avant toute chose l’appellation « moteur à eau » du moteur Pantone est abusive, puisqu’il fonctionne au pétrole. L’eau n’est utilisée dans le système qu’afin d’améliorer le rendement du moteur. Le système Pantone n’est pratique que sur des gros moteurs fixes, car le système d’injection d’eau alourdit les véhicules. On comprend que le moteur Pantone utilise encore du carburant fossile et, malheureusement, l’amélioration du rendement ne compense pas le surplus de consommation entraîné par l’augmentation de la masse du véhicule.

De plus, certaines études mettent en doute la thèse d’une pollution et d’une consommation moindre. En 2005,  le magazine AutoPlus passait au banc d’essai des moteurs de BMW 520i modifiés, les journalistes constataient alors une hausse de la pollution et une baisse de la consommation et un moteur moins fiable. En 2006, le magazine, Action Auto Moto soulignait que ce moteur est « bidon » en termes de consommation !

Cependant on trouve sur internet de nombreux bricoleurs qui croient au système et transforment leur moteur traditionnel en moteur Pantone ( sur leurs tondeuses à gazon, leurs voitures…) et témoignent réaliser de belles économies.

Un moteur à eau sur une tondeuse à gazon