Après un entraînement éprouvant, les sportifs de haut niveau sont de plus en plus nombreux à se plonger dans des bains de glace pour optimiser leur récupération. Il n’y a pourtant pour l’instant pas d’étude sérieuse démontrant l’efficacité de cette méthode.

Ce que l’on sait toutefois, c’est que le froid en diminuant le calibre des vaisseaux sanguins, réduit les afflux sanguins et par conséquent les inflammations et les courbatures.

Le rétrécissement des vaisseaux sanguins ralentit également l’arrivée de la créatine kinase, une enzyme source de douleur, produite durant l’effort musculaire.

 En plus de lutter contre les courbatures, les bains glacés permettraient une réduction de la diminution de la puissance et de la force musculaire, et limiteraient la sensation de fatigue.

Des bénéfices suffisants pour plonger plus d’un sportif dans le bain ! 


La recette du bain glacé.

Pour faire un bain glacé, on peut bien sûr utiliser des glaçons ! Mais l’eau froide du robinet peut suffire. Un sportif plongé dans une eau entre 9 et 15° Celsius pendant une quinzaine de minutes se retrouverait, selon les études menées, frais comme un gardon et en bonne forme !

Quoique plus longue et donnant de moins bons résultats, la technique du « bain écossais » a elle aussi ses partisans : un bain à 15 °C pendant 15 minutes suivis du bain chaud à 40 °C pendant 15 minutes. 

Alors ? Après votre jogging matinal allez-vous utilisez le distributeur de glaçons de votre réfrigérateur américain pour vous offrir un bain de champion ?