L’étiquette-énergie apposée sur les appareils électroménagers depuis les années 90 est un indicateur précieux. Elle donne des informations sur la consommation et l'efficacité énergétique annuelle d'un appareil, guidant les consommateurs vers les modèles les plus économes et respectueux de l’environnement.

On trouve des étiquettes énergie sur les réfrigérateurs, les lave-linges, les fours, les sèches linges… Mais curieusement pas sur les cafetières électriques.

Ces petits appareils sont pourtant de gros consommateurs d’électricité.

Selon une étude de 2011 du cabinet Bio Intelligence Service, réalisée dans le cadre des mesures d'éco-conception et remise à la Commission européenne : les cafetières électriques consomment en moyenne 17 TWh en Europe.

Depuis la remise de cette étude, la Commission européenne  insiste pour que les étiquettes énergie soient apposées aux machines à café électriques.

 

Mais aujourd'hui encore, cet étiquetage n’a toujours pas été mis en place.

"l'étiquetage énergie n'est pas apparue comme constituant un outil nécessaire pour cette famille d'appareils et aucun projet en ce sens n'est envisagé", explique Patrick Le Devehat, directeur technique du GIFAM. 

Vers des machines à café moins gourmandes

 Les machines à café sont tout de même sous surveillance. Des réglementations d'éco-conception obligent  les fabricants à en améliorer  les caractéristiques techniques : telles le niveau sonore, la sécurité et  la consommation électrique, l’accent est notamment particulièrement mis sur l'arrêt automatique des cafetières-filtres.

Les cafetières-filtres disposent pour la plupart d'une plaque chauffante qui assure une fonction de maintien au chaud et les consommateurs ayant tendance à laisser leur machine allumée toute la journée, cela occasionne un gaspillage électrique conséquent.

Au point que le cabinet Bio Intelligence Service conseillait initialement de retirer ce type de produits du marché d'ici à 2018 !

 Heureusement, les fabricants ont su réagir et les systèmes d’extinction automatique se sont généralisés. Sur les cafetières filtres avec carafe en verre, l’extinction est automatique après 40minutes, sur les cafetières à carafe  isotherme, elle a lieu au bout de 5 minutes.

Les cafetières à capsules et dosettes, les machines à café automatiques avec broyeur maintiennent l'eau au chaud dans leur réservoir une fois le café préparé. Cette opération énergivore est la raison pour laquelle les mesures d'éco-conception imposent à ces machines une extinction automatique au bout de 30 minutes.

 Toujours est il que  sans étiquette énergie, il est difficile pour les consommateurs d’obtenir des informations précises sur la consommation électrique de son  l'appareil.