Le maillot de bain le plus surprenant du moment n’est pas le résultat de la vision artistique d’un créateur de mode en vogue, mais celui du travail scientifique d’une équipe d’ingénieurs de l’université de Californie Riverside !

Ces chercheurs sont parvenus à mettre au point un maillot capable d’absorber les particules polluantes rejetées dans les océans alors que nous nous baignons.

C’est le Sponge Suit. 

Le maillot de bain tire son singulier pouvoir d’un nouveau matériau développé par deux professeurs de l’université de Riverside. Après quatre années de recherches Mirhi et Cengiz Ozkan ont réussi à développer un matériau, dérivé du saccharose, capable de retenir jusqu'à 25 fois son poids en polluants divers. Polluants, qu’il ne libérera qu’à condition d’être chauffé à une température de 1000 degrés.

C’est de ce matériau miracle qu’est constitué le Sponge Suit. Et c’est un filtre à eau plutôt sexy !

C’est d’une entreprise de design et d’architecture new-yorkaise travaillant avec les chercheurs qu’est venue l’idée de l’utilisation du matériau pour un maillot de bain.

Le vêtement est composé du matériau absorbant intégré dans une structure en élastomère imprimée en 3D.

 Le Sponge Suit pèse 54 grammes et son insert en éponge peut être réutilisé plus de vingt fois sans perdre sa capacité d’absorption. 

« Tous les polluants sont capturés à l’intérieur de l’architecture nanoporeuse de l’éponge et rien ne touchera la peau », affirme la chercheuse Mihri Ozkan.

Un excellent moyen pour demeurer sexy et écoresponsable  à la plage.