Malgré notre équipement dernier cri, équipé de mini-bar, de distributeur de glaçons, de filtres pour frigo, de compartiment à air brassé… Rien n’y fait.

Il nous est arrivé à tous de retrouver un fruit ou un légume couvert de moisissures, oublié au fin fond du bac à légumes de nos réfrigérateurs… Mais qu'est-ce que la moisissure ? Et comment s’installe-t-elle dans nos appareils ?

Ce que nous appelons moisissure désigne  le plus généralement des colonies envahissantes de champignons microscopiques (des micromycètes). Ces champignons sont composés de filaments cellulaires ( appelés hyphes) plus ou moins ramifiés, qui servent au champignon à se nourrir de substances organiques et à se reproduire en semant des spores.

Nous retrouvons des moisissures dans nos appareils parce que les spores sont partout ! Partout autour de nous ! invisibles, nombreuses, et sacrément costaudes, on les retrouve dans l’air que nous respirons, dans le sol, le papier, sur les végétaux, les animaux, sur notre peau… partout !

De plus les spores sont sournoises. Une spore peut mettre en dormance son développement tant que les conditions idéales pour sa germination ne sont pas rassemblées. Une fois l’air assez humide et froid, et installée sur une matière organique nourrissante la spore germe et crée sa colonie de champignons.

On comprend qu’elles se sentent à l’aise dans nos réfrigérateurs !

En fait tous nos aliments animaux ou végétaux finissent par moisir. Ce n’est qu’une question de temps et de température. Une température basse ralentira certes la croissance des moisissures… Mais certaines espèces, les psychrophiles, sont parfaitement à leur aise au réfrigérateur ! Même, elles se sentiront mieux dans un vieil appareil surchargé dont le thermostat affiche entre 5 et 10 °C.

Le pH de l’aliment rentre aussi dans l’équation. Un aliment acide et riche en sucre sera le terrain parfait pour le développement des moisissures : Fruits frais, agrumes, céréales, pains, laits, fromages… Voilà leur terrain d’action. 

Heureusement, un aliment moisi est facilement reconnaissable. Son aspect est repoussant, il sent mauvais, et si vous vous amusiez à le goûter vous trouveriez son goût abject. La moisissure envoie au cœur des aliments des substances chimiques dont certaines peuvent parfois être des toxines, enlever le mycélium qui recouvre vos fruits est une precaution insuffisante. Et, même si le risque le risque d’ingérer une souche dangereuse est faible, il est bien réel. 

Alors n’hésitez pas ! Jetez impitoyablement les aliments moisis !