Quand on a dans sa cuisine des appareils électroménagers modernes se connectant à internet, l’eau courante aux robinets, des carafes filtrantes sur le plan de travail, un réfrigérateur américain équipé de filtre à eau, il n’y a à priori pas de raison de chercher à boire de l’eau de puits.

Pas de raison autre que la curiosité peut être, et d’ailleurs peut-on boire l’eau de son puits sans danger ? 

A consommer avec précaution 

L’eau d’un puits n’est généralement pas considérée comme étant dangereuse pour la santé. Les couches du sol agissant comme un filtre à eau naturel rendent les eaux souterraines salubres et propres à la consommation.

L’eau souterraine est dépourvue des micro-organismes qui provoquent des maladies.

Si votre puits a été creusé intelligemment, à un emplacement adéquat, sur un site approprié, vous avez déjà l’assurance de réduire au minimum les possibilités de contamination.

Mais il faudra garder l’eau de votre puits sous surveillance. Un puits est sensible aux variations de son environnement, ainsi si vous remarquez des changements au niveau de la limpidité, de l’odeur, du gout de son eau. Elle devra être testée immédiatement.

C’est n’est qu’en effectuant des tests de l’eau que vous pourrez être assuré de la salubrité microbiologique et chimique de votre puits.

Un vieux puits devrait être testé deux ou trois fois par an. Idéalement, au début du printemps juste après la fonte des neiges, après une période prolongée de sécheresse, de fortes pluies ou de longues périodes de non-utilisation. Ce sont les moments où les risques de contamination sont les plus élevés.

Assurez-vous également que le couvercle du puits est vérifié régulièrement, bien fixé et étanche.

Boire de l’eau d’un puits est sans danger… si toutes ces précautions sont prises.