Votre réfrigérateur américain vous délivre avec son minibar des glaçons et une eau pure grâce à son système de filtre à eau. C’est pour toute la famille un moyen sûr de consommer une eau saine, débarrassée de la plupart des polluants courants.

Et, c’est très économique !

Mais réflexion faite, il existe un moyen de boire de l’eau totalement gratuitement; boire de l’eau de pluie ! Alors bonne ou mauvaise idée ?

Soyons clairs, en France la consommation d’eau de pluie est interdite par le Ministère de la Santé, il est aussi fortement déconseillé d’utiliser de l’eau de pluie pour la plupart des usages domestiques (évitez de faire votre vaisselle à l’eau de pluie, de prendre des douches à l’eau de pluie, de laver votre linge à l’eau de pluie...).

Selon le Ministère de la Santé, les risques sanitaires sont potentiellement trop élevés. 

En fait la réglementation limite l’utilisation de l’eau de pluie à l’alimentation des chasses d’eau, au lavage de votre voiture, et à l’arrosage du jardin. 

L’eau de pluie, nous le savons, tombe du ciel. Elle ne subit aucun contrôle, donc sa composition est extrêmement variable, différente en fonction des polluants rencontrés dans l’atmosphère. Avant son arrivée au sol, l’eau de pluie peut se charger de poussières, de moisissures, de spores, de bactéries… Au sol en ruisselant sur les toits et les trottoirs, elle se salit encore, et se charge de pesticides, de virus, de déjections animales… Bref, l’eau ramasse tout !

Si votre voisin stocke de l’eau de pluie et vous en propose un grand verre avant d’accepter, assurez-vous qu’elle est jugée potable selon les normes de santé publique.

Récupérez les eaux de pluie.

Un récupérateur d’eau de pluie.

Vous l’aurez compris, l’installation d’un réseau de récupération d’eau de pluie ne se fait pas sans précautions. Il est nécessaire de prévoir des canalisations séparées de celles du réseau public, de faire une déclaration en mairie, d’indiquer clairement « eau non potable » sur les sources d’approvisionnement et d’acheminements concernées, et de tenir un carnet sanitaire.

Mais si vous voulez absolument tenter l’aventure, c’est possible.

Il existe sur le marché de nombreuses solutions de filtre à eau, à charbon actif, à osmose inverse, à microfiltration, qui permettent d’assainir les eaux de pluie recueillies dans les citernes.

L’ eau de pluie correctement traitée est une ressource précieuse qui vous permettra de réaliser de belles économies.