En 2009, à Hudson dans le Wisconsin, une institutrice passionnée de lecture a construit et placé à l’extérieur une école en bois miniature qu’elle a remplie de livres puis laissé accessible à tous avec un message simple "Take a book, leave a book" (si vous prenez un livre, déposez un livre).

Les little free library étaient nées. L’idée d’emprunts gratuits des livres et de la contribution collective à l’approvisionnement des petites bibliothèques a été immédiatement un succès, rapidement relayé par des mouvements associatifs.

Plus de 15 000 "little free libraries" ont poussé à travers le monde. On estime à plus de 2 millions le nombre de livres ayant pu être partagés ainsi entre 2010 et 2016.

Généreuses et intelligentes les little free library font la promotion de la lecture  et l'échange de livres dans le monde entier favorisant ainsi l'alphabétisation des plus démunis. 

Et si, les premières moutures des  free library respectaient la forme de leur origine (la charmante école en bois) les imaginations se sont vite emballées.

 Elles ont fini par prendre les aspects les plus divers, on en trouve maintenant en forme de niche pour chien, de phare, de réservoir d’eau, de valise,  certaines se sont même installées dans des réfrigérateurs.

Le grand casse de la petite bibliothèque réfrigérateur.

Au Brésil, dans le quartier de Fortalez situé dans l’État du Ceará, c’est précisément dans un  vieux réfrigérateur hors d’usage que s’était installée la Bibliotheca Compartilhada locale.

Et, nous rapporte le journal brésilien Tribuna do Ceara, la petite bibliothèque publique qui ne contenait qu’une vingtaine de livres a été volée, avec son réfrigérateur ! Pourtant scellé dans une dalle de béton…

Fanatiques de lecture ou recycleurs fous, on s’interroge encore sur l’organisation et les motivations des voleurs.

Une bien curieuse histoire qui inspirera peut être un écrivain.