Cet homme, c’est Manoj Bhargava, créateur et PDG de la société Living Essentials, très connue outre-atlantique pour ses boissons énergétiques 5-Hour Energy. L’entreprise a été estimée en 2012 par Forbes à 4 milliards de dollars et fait de cet indien émigré aux Etats-Unis l’un des hommes les plus riches du monde. Et, si certains en accédant à la fortune se satisfont de vivre une existence égoïste, cet entrepreneur philanthrope s’est fixé un autre challenge, sauver le monde.

Sauver le monde ou du moins le rendre plus vivable, en donnant à chacun des outils pour accéder à de l’énergie propre, de l’eau potable et une meilleure santé.

Pour cela, Manoj Bhargava a entrepris d’utiliser sa fortune à la conception de machines utiles à tous, dans un film vidéo largement diffusé sur YouTube intitulé « Billion in a Change » il déclare avoir mis au point, avec un groupe de chercheurs, plusieurs appareils susceptibles d’améliorer l’état de la planète. 

Le vélo qui recharge vos batteries.

Manoj Bhargava affirme être capable de produire un vélo ( coûtant une centaine d’euros) capable d’apporter de l’électricité à des millions de foyers de par le monde.

Et à partir d’une idée simple, tirer parti du travail musculaire pour la fabrication d’une électricité gratuite et non polluante, pédaler une heure sur ce « vélo chargeur » permettrait d’avoir de l’électricité pour une journée. Et de faire sa session de cardio du jour. 

10,000 unités de son « vélo chargeur » devraient, d’ici peu, être distribuées en Inde.

Des usines de poche pour la production d’eau potable.

L’accès à l’eau potable est un problème dramatique dans de nombreux pays. Un problème que ne pouvait laisser sans solution Bhargava. Dans sa vidéo, il présente The Rainmaker  une machine qui récupère l’humidité de l’air pour la transformer en eau.

La machine est pensée pour être durable, pas d’écrans LCD, de composant électronique fragile, de filtre à eau, de membrane, de nanotechnologie à changer. La machine est capable de produire de l’eau distillée ou tout niveau d’eau propre.

Pour résoudre le problème des eaux polluées une seconde machine est présentée dans le film.

Une machine qui reste fidèle à l’esprit pratique du millionnaire, elle est compacte, solide, simple d’utilisation et rustique, elle ne demande pas d’infrastructure complexe pour être maintenue en état. La machine est capable d’offrir des centaines de litres d’eau potable par jour, une eau propre utilisable pour les besoins de l’agriculture et des foyers.

Et le milliardaire ne s’arrête pas là. Toujours à la recherche de moyen de production d’énergie illimitée et à bas coût, son équipe travaille également sur un système tirant parti de l’énergie géothermique.

Des initiatives qui ne peuvent qu’être saluées et donner de l’espoir. Imaginez, si tous les milliardaires du monde pouvaient un jour se donner la main…