Aujourd’hui, on trouve un réfrigérateur dans  chaque foyer, qu’il soit simplement de type standard, ou de type  américain suréquipé, avec distributeur de glaçons, filtres à eau, écran LCD, connexion internet … Cet   équipement électroménager est pour nous un objet commun.

Rien de plus normal pour l’homme moderne que d’ouvrir son réfrigérateur pour récupérer les ingrédients de ses repas ou se servir de grands verres d’eau fraiche.

Mais évidement, il n’en a pas toujours été ainsi…

Au fil des siècles les hommes ont inventé de nombreux dispositifs pour conserver leur nourriture au frais mais, peu d’aussi impressionnants que les Yakhchals.

 Il y a 2400 ans, la Perse occupait un territoire correspondant à peu près à l’Iran actuel, une terre rude, aride, désertique par endroits.

Mais ces raisons n’étaient pas suffisantes pour que  les anciens perses renoncent au plaisir de la nourriture et  des boissons fraiches pendant l’été.

C’est dans ce but que les ingénieurs d’alors ont conçu des bâtiments permettant de  conserver  de la glace durant les caniculaires périodes d’été, le Yakhchal, un réfrigérateur géant.

En été, dans ces régions les températures peuvent s’élever jusqu'à 40  degrés celsius dans les plaines, alors qu’en hiver il gèle à pierre fendre dans les montagnes.

Au cours de l’hiver, les perses alimentaient les Yakhchals en glace et en eau froide grâce au « qanats »  un astucieux système de canalisation.

 L’essentiel de  l’espace d’un yakchal se dissimule sous terre. Le bâtiment se compose de trois parties : 

  • Un mur d’ombre pouvant s’élever jusqu'à plus de 10 mètres, généralement situé au sud et s’étendant d’est en ouest. Il protège le bassin des rayons du soleil.La différence de température entre les faces éclairées et les faces ombragées du mur varient entre 15 et 20 degrés.
  • Un bassin d’eau peu profond qui permet de produire de la glace lors des nuits d’hiver.
  • Un réservoir  recouvert d’un dôme. Le réservoir comprend une partie sous-terraine et une partie émergente. Le dôme qui l’abrite est composé d’un mélange d’un matériau dense doté d’une bonne inertie thermique.

 Il est constitué d’une partie sous-terraine et d’une partie émergente, recouverte d’un dôme. Le dôme est constitué d’un mélange de sable, d’argile,  de blanc d’œuf, de chaux, de cendre et de poils de chèvre. Un amalgame produisant un matériau dense doté d’une bonne inertie thermique…

C’est dans le réservoir qu’est stocké la glace produite par le bassin.

 Durant la journée, les caractéristiques d’inertie du sol permettent de maintenir une température constante dans la partie sous-terraine tandis que l’air chaud est évacué par des  ouvertures situées au sommet du dôme.

La nuit, la porte d’entrée du réservoir demeure ouverte afin de refroidir l’espace intérieur.

Les yakhchals étaient autrefois des constructions majeures dans les quartiers, ils constituaient des espaces de rassemblement et d’échanges entre les habitants. Aujourd’hui, seuls les plus prestigieux sont respectés, on les utilise comme attractions ou en restaurants touristiques.

Dans les autres, on jette des ordures.

Les réseaux souterrains ancestraux de qanat ont été  remplacés par les tuyauteries contemporaines et comme partout  les frigidaires électriques se sont installés dans chaque foyer iranien.