Avoir un réfrigérateur américain dans sa cuisine est un rêve pour de nombreux ménages.

Les seuls inconvénients reconnus à ces beaux bébés sont d’exiger beaucoup d’espace, d’avoir un branchement direct à l’eau de la ville et d’assumer de voir sa facture d’électricité augmenter.

 Ce sont des appareils haut de gamme au design raffiné embarquant souvent les dernières technologies en électroménager, ils se connectent à internet, ont des distributeurs de glaçons, des écrans LCD, des fontaines avec filtre à eau, et une contenance énorme (jusqu’à plus de 750 litres)

 Mais, à en croire un article récent, cette contenance pourrait poser un gros problème de santé, le réfrigérateur américain pourrait favoriser certains cancers !

Une affirmation qu’il faut relativiser, en soi le réfrigérateur américain n’est pas dangereux.

Ce sont plutôt nos habitudes de consommation qu’il faut remettre en question.

De par son volume important le réfrigérateur américain incite à stocker un maximum d’aliments sur de longues durées. Conservée des semaines durant au réfrigérateur, les protéines et acides aminés de la nourriture peuvent se dégrader ; des champignons de moisissure peuvent apparaître.

Et oui, les consommateurs peu soucieux du rangement de leurs produits, des dates limites de consommation, des zones de froid à favoriser pour conserver les aliments… Se mettent en effet en danger.

Les aliments pourris ou moisis favorisent les cancers ils ne doivent pas être consommés !

De nombreux champignons de moisissure contiennent des substances toxiques cancérogènes, telle l’aflatoxine, connue pour augmenter le risque de cancer du foie.

Le réfrigérateur reste le meilleur moyen pour conserver les aliments.

Les champignons de moisissure se développent dans une atmosphère humide et chaude et les réfrigérateurs conservent les aliments à basse température, les champignons s’y multiplient considérablement plus lentement, le réfrigérateur reste le meilleur endroit pour stocker les aliments.

Il faut évidemment avoir en tête quelques connaissances et précautions de base :

Savoir faire la différence entre le réfrigéré (4 °C°) et le congelé est un bon début.

Un aliment réfrigéré (4°) voit uniquement ralentir sa dégradation biochimique, le développement microbien, le pourrissement sont plus lents qu’à température ambiante.

Un aliment congelé (-4°) voit sa dégradation biochimique totalement mise à l’arrêt, les microbes ne s’y multiplient pas et il ne pourrit plus. Les vitamines thermosensibles (A, E, C) sont conservées. La perte des nutriments et des vitamines aura surtout lieu lors de la décongélation.

Une conservation intelligente en fonction des produits, préserve la valeur nutritive de vos aliments et empêche la formation des substances cancérogènes.

Il est important de vérifier régulièrement la température des compartiments de votre réfrigérateur (+ 5 C°) et de votre congélateur (-18 C au minimum).

Évitez les aliments transformés, les boissons trop sucrées, ou chimiques. Vérifiez l’état de vos fruits et légumes, évitez de les consommer abîmés ou moisis. Tenez compte des dates limites de consommation.

Intégrez dans vos repas des fruits et légumes de saison et frais, c’est à dire sans stockage trop long dans vos appareils. Et votre réfrigérateur américain demeurera un parfait allié pour la santé de toute la famille.