La malbouffe, l’obésité et le gaspillage alimentaire sont des problèmes planétaires et certains pensent avoir découvert le responsable de ses maux : le réfrigérateur !

Et ils sont bien décidés de s’en débarrasser.

La journaliste Marie Cochard est une « non-frigo », dans son livre « Notre aventure sans frigo ou presque » paru aux éditions Eyrolles elle explique comment elle a réussi à passer toute une année sans utiliser son réfrigérateur.

« Aujourd’hui, le frigo est un placard dans lequel on entrepose des produits industriels que l’on jette au fur et à mesure parce qu’on a oublié qu’ils étaient là. Cela fait sept ans que je privilégie les circuits courts, le marché, la cueillette et les produits frais, or la plupart de ces produits n’ont pas besoin de conservation au froid. Sans frigidaire, j’ai vraiment gagné en saveurs et en qualité de vie » affirme la journaliste.

Une idée qui rencontre un franc succès sur les forums et les réseaux sociaux, les non-frigos y forment des communautés très actives où l’on s’échange astuces et conseils pour conserver les aliments sans réfrigérateur, comme les étagères de la designeure coréenne Jihyun Ryou.

La designeure coréenne a imaginé des étagères permettant de conserver différents types d’aliments en s’inspirant de méthode de conservation d’antan.

La prise de conscience écologique grandissante et les scandales alimentaires à répétition incitent ses efforts louables visant à assainir le monde.

On peut toutefois juger excessif de se débarrasser de son réfrigérateur.

Le réfrigérateur contribue à améliorer la santé et à protéger des maladies, les médecins rappellent que « Sur le plan bactériologique et infectieux, ça a été un vrai progrès » son usage a fait baisser la tuberculose avant même la vaccination, et les produits frais ont fait diminuer les cancers de l’estomac. Les réfrigérateurs offrent également des boissons pures et saines grâce à leur filtre à eau.

Il y a toujours des risques à laisser des aliments laissés à l’air libre car les bactéries se développent à très grande vitesse dès 30 °C.

 Plutôt que de faire disparaitre son réfrigérateur il est peut être plus judicieux d’apprendre à en faire un usage intelligent et responsable.

 Dans son livre « Notre aventure sans frigo ou presque », Marie Cochard reconnaît d’ailleurs avoir gardé un petit congélateur afin de congeler quelques produits.