Les aimants que nous plaçons sur les façades de nos réfrigérateurs ont l’air inoffensifs, mignons et drôles, ils personnalisent agréablement nos appareils, rapportés de nos lieux de villégiatures ils nous rappellent ces périodes bénies ou nous étions insouciants et bronzés.

Ces petits aimants ne sont que des décorations sans conséquence pensons-nous.

À tort ! affirme une rumeur persistante en circulation sur internet : les magnets auraient un effet nocif, ils rendraient cancérigènes les aliments entreposés derrière les portes où ils sont stockés.

À l’origine de cette affirmation aussi étonnante qu’inquiétante on trouverait les travaux par menés par un centre de recherche américain de l’université de Princeton et Vicente Tortosa Pérez un éminent universitaire espagnol.

Fake news !

Fake news le terme est à la mode, les informations fausses ou délibérément truquées ont envahi l’internet ou elles se propagent comme les plus virulents des virus.

Et, les magnets cancérigènes font partie de ces rumeurs sans fondements.

Après enquête le professeur Bernardo Claros Molina n’existerait tout simplement pas.

Le chef du Centre d’Information et de Documentation de l’université d’Almeria en Espagne déclare :

 « dans la liste de nos professeurs on ne retrouve mention d’aucun Vicente Tortosa Pérez : il n’est connu ni comme professeur ni même comme membre de l’Administration ou des Services ». Et il ajoute : « par ailleurs aucune des pistes de recherche suivies par les équipes de notre université n’a de relation avec le sujet discuté dans cet email »

Le démenti est tout aussi clair du côté américain,

Martin A. Mbugua, le porte-parole de l’université de Princeton, affirme : « nous ne sommes au courant d’aucune recherche de cette sorte ».

Vous pouvez sans danger continuez a collectionner les magnets ils n’empoissonneront pas la nourriture stockée dans vos réfrigérateurs, ni ne pollueront les boissons purifiés par leur filtre a eau.

En revanche, méfiez-vous des rumeurs elles sont nocives.