Vous ne serez pas surpris si je vous annonce que l’endroit le plus froid du monde ne se trouve pas dans votre réfrigérateur, mais en Antarctique.

En hiver, pendant la grande nuit polaire, période pendant laquelle le soleil disparaît entre un jour et six mois suivant les latitudes. Les températures, déjà glaciales, -70 °C en moyenne peuvent descendre jusqu'à -80 °C.

Depuis 1983, le record de la température la plus basse relevée sur la planète était détenu par des scientifiques russes avec -89,2 °C auprès de la station Vostok.

Et bien, en 2013, ce record de froid a été battu par l’équipe américaine du glaciologue Ted Scambos du National Snow and Ice Data Center. Son équipe a mesuré une température de -93,2 °C sur une crête du plateau antarctique oriental

« Nous soupçonnions cette crête antarctique d'être extrêmement froide, plus froide que celle relevée à la station scientifique russe de Vostok parce qu'elle se trouve plus haut »

Pour découvrir cet endroit, les scientifiques américains ont profité des données recueillies par des satellites de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) et de la NASA. Durant plus de 30 ans, ces satellites ont scanné la région, et c’est la masse de données récoltées qui a permis d’identifier des poches de froid extrême situées entre le Dome Fuji et le Dome Argus.

- 93,2 °C, ça fait évidemment… froid dans le dos… mais, rappelons que les scientifiques qui explorent ces régions font régulièrement des sorties alors que le thermomètre affiche — 73 °C ! Des températures quasiment extraterrestres !

 « Cela ressemble plus à ce qu'on pourrait voir sur Mars que durant une belle journée d'été dans les pôles ». Un humain sans protections adaptées a une durée de vie de 3 minutes à ces températures !

Pourquoi à cet endroit ?

En étudiant la formation par le vent de grosses dunes de neiges du plateau est antarctique, les scientifiques ont noté des fractures de la surface neigeuse entre les dunes, ce qui laissait supposer une baisse des températures hivernales si importantes dans cette zone qu’elle emmenait la couche  de neige à se rompre.

Par temps clair, la température chute brutalement, le sol refroidit alors que la chaleur s’évapore dans l’atmosphère, il se forme une couche d’air très froid, très dense, qui plane au-dessus de la surface glacée. Sous l’effet de la gravité cette couche froide et dense dévale les pentes du dôme du plateau antarctique, pour finir par se retrouve piégée dans des « poches » ou sa température baisse encore.

"En forçant l'air à devenir stationnaire sur une période prolongée, tout en continuant à évacuer plus de chaleur vers l'espace, vous obtenez la température absolue la plus basse que vous puissiez trouver"

Ils avaient déterminé le lieu de leur recherche, ne restait plus qu’à déterminer le niveau de cette baisse de température.