Théoriquement l’eau est un élément insipide et inodore, mais qu’en est-il réellement ?

Pour qu’une eau soit totalement pure, il faudrait qu’elle ne contienne que des molécules d’eau. Et effectivement, un verre d’un tel liquide serait sans goût et sans odeur.

Dans la réalité, un tel composé ne se retrouve que dans les éprouvettes des scientifiques. Nos verres d’eau potable ont toujours de nombreux composants : des sels dissous, du chlore, du calcaire, des molécules organiques issues d’algues et de bactéries…

C’est la proportion de ces éléments dilués dans le liquide généralement ( un millionième seulement des trois milligrammes de composés organiques par litre d’eau potable) qui conditionne le goût et l’odeur de notre eau.

L’eau que nous consommons peut avoir un goût de moisi, de terre, d’herbe…

L’eau n’a pas un goût et une odeur, mais des milliers de goûts et des milliers d’odeurs!

Quand vous trouvez une eau insipide et sans odeur, cela signifie uniquement que les proportions de matière autre que les molécules d’eau sont si tenues que vos sens sont incapables de les discerner.

Pour que vous « sentiez » votre eau, les molécules aromatiques doivent exhaler du liquide en assez grand nombre pour être captées par votre système olfactif. Pour que vous « goûtiez » votre eau, les particules en suspension doivent être assez nombreuses pour être détectées par vos papilles.

Pour changer le goût d’une eau, un simple filtre à café peut suffire, puisqu’il séparera l’eau des particules en suspension, mais pour obtenir une eau de meilleure qualité, des méthodes plus spécifiques s’imposeront.

Le filtre pour frigo américain utilise un charbon qui a subi des traitements chimiques afin de le rendre extrêmement poreux, et ainsi augmenter sa surface de contact avec l’eau (un gramme de charbon actif représente plus de 1000 m2 de surface !), c’est le charbon actif.

Au contact du charbon, les molécules se lient chimiquement aux molécules du charbon. Ce phénomène s’appelle l’adsorption (à ne pas confondre avec l’absorption).