Le Maroc pourrait appliquer des droits antidumping provisoires sur les réfrigérateurs importés de Turquie, de Thaïlande et de Chine.

Le Secrétariat d’État chargé du Commerce extérieur recommande des taux de 16,94 % pour les produits en provenance de Turquie et de 27,56 % pour ceux originaires de Chine.

Ces taux sont le résultat d’une enquête lancée le 21 mars 2016 suite à une requête déposée par l’entreprise Manar, l’unique fabricant de réfrigérateurs au Maroc.

 L’analyse effectuée par le Secrétariat d’État chargé du Commerce extérieur révèle que la part des importations en provenance de ces trois pays a augmenté de manière importante entre 2010 et 2015 : elle est passée de 71 % en 2010 à 228 % en 2015, soit un taux de croissance de 220 %. 

Alors que la consommation nationale affichait un taux d’accroissement de 55 %.

La production nationale elle, chutait de façon notable durant cette même période. 

Source : ministère de l’Industrie du Maroc. 

Les produits concernés sont les réfrigérateurs de type ménager, à compression, de toute capacité et munis d’une ou de plusieurs portes extérieures.

Les réfrigérateurs side-by-side sont exclus.

 Au Maroc les prix moyens de vente des réfrigérateurs ont reculé de 7 % sur la période 2010 à 2015. Ce qui traduit, selon le Commerce extérieur, l’impact de la pression sur les prix de l’industrie nationale exercée par les importations originaires de ces trois pays.

Pour faire face à la concurrence des importations, l’entreprise Manar a investi afin de réduire ses coûts de production, tout en baissant ses prix de vente, ce qui a réduit les marges de l’entreprise.

Cette baisse de la productivité, des salaires et des effectifs opérée par l’unique producteur de réfrigérateurs au Maroc témoigne, selon le rapport du ministère de l’Industrie du Maroc, de la pression exercée par les importations sur les prix intérieurs.