La Chine n'a pas seulement inventé la poudre à canon, le papier, l'imprimerie, la boussole, la porcelaine, la laque, l'acupuncture, le cerf-volant, les nouilles, la théière… Les Chinois sont également à l'origine d'autres inventions plus ou moins insolites que vous ne suspectiez certainement pas tel le "jian",  l’un des tous premiers réfrigérateurs.

Le premier jian a été déterré en 1977 dans le district de Suizhou, il est sorti de la tombe de Zeng Hou Yi, un marquis du V eme siècle av. J.-C..

Le jian est un lourd récipient carré en bronze. Il est soutenu par quatre solides pieds en forme de monstre à corps de dragon à pattes griffues. Le jian est doté de huit oreilles de porc sur les quatre côtés et aux quatre coins et, pour faire bonne mesure, agrémenté de deux fleurs à cinq pétales.

 Cet objet archéologique est typique d’un style d’objet que l’on pouvait trouver dans l’intérieur cossu et « moderne » d’un haut dignitaire de cette époque.

Un objet astucieux que les Chinois de naguère ont réalisé en intégrant parfaitement les aspects pratiques, artistiques, et techniques.

Le Jian n’est rien de moins que le premier réfrigérateur jamais découvert dans le monde.

Dans la demeure du marquis Zeng Hou Yi, le jian avait pour rôle de conserver et refroidir les boissons durant les chaudes journées d’été et les réchauffér en hiver.

 Pour ce faire, les artisans chinois ont utilisé une structure en deux couches contenant une jarre.

En été, des blocs de glace étaient placés  entre le jian et la jarre afin d’abaisser la température de celle-ci et en hiver on y versait de l’eau brulante pour les réchauffer. 

À la mort du marquis Zeng Hou Yi,  ses proches ont jugé utile de placer dans sa sépulture le très pratique Jian, ainsi que 15 mille autres objets rituels en bronze et en or.

Après tout, une envie de boisson fraiche ça peut vous prendre n’importe quand.