Réussir à conserver ses aliments ou ses médicaments dans des pays où il fait 40°C à l’ombre et où l’on ne dispose pas d’électricité  est un véritable défi. Ce problème est d’une importance cruciale en Afrique, et c’est sur ce continent qu’a été proposée la solution du canari frigo,  appelé aussi le frigo du désert.

 Au Niger, au Kenya et au Burkina Faso, on a développé les Canari Frigo. Les canaris – ce sont ces grands pots d’argile, que l’on rencontre partout en Afrique de l’ouest, utilisés traditionnellement pour conserver l’eau au frais. La méthode est tout aussi simple qu’ingénieuse : emboîter deux canaris entre lesquels on intercale une couche de sable humidifié. L’eau en s’évaporant permet de rafraîchir le canari à l’intérieur et donc de conserver aliments et produits fragiles.

 Cette technique permet d’obtenir une différence de température de 20°C entre l’air ambiant et l’intérieur du frigo  et de conserver les fruits et légumes frais pendant deux semaines au lieu des deux jours habituels.

Economiques, ces frigos « made in Burkina » sont vendus 9 000 FCFA (environ 15€) et ne réclament qu’un entretien minimal : Il suffit de placer le canari frigo dans un coin à l’ombre puis d’arroser le sable à l’intérieur d’un litre d’eau quotidiennement pour  en conserver la fraîcheur.

Malgré son absence de filtre à eau pour frigo et de minibar, le canari frigo rend de sacrés services aux communautés africaines ! En réduisant le gaspillage alimentaire, cette solution permet aux femmes de faire moins d’aller-retours au marché, de dépenser moins (les femmes dépensent 500 FCFA (env. 0,75€) par jour pour aller faire leurs courses au marché) , et de réduire la pollution liée aux gaz d’échappement dans ces zones où l’on ne trouve que de l’essence frelatée .

Une association allemande, Movement e.V, a mis en place un partenariat avec un groupement de potiers formés à la fabrication des Canari Frigo. L’objectif étant de créer un marché indépendant et autonome pour diffuser cette solution locale et frugale.

En chiffres :

  • Un réfrigérateur ordinaire coûte en moyenne 300€ et consomme en moyenne 250 kW par an
  • Un réfrigérateur américain coûte en moyenne 800€ et consomme en moyenne 530 kW par an
  • Le frigo du désert coûte 15€ et ne consomme rien
  • En moyenne, les aliments sont conservés 10 fois plus longtemps que d’ordinaire. Le Canari Frigo est efficace sous les climats chauds et secs

 Une solution économique et écologique ! Qui rencontre un certain succès en Europe … Des amateurs passionnés construiraient des Canari Frigo dans le sud de la France.