En partenariat avec Ionic Industries, des scientifiques de l’Université du Kentucky et de l’Université Monash lèvent des fonds pour pouvoir commercialiser leur filtre de graphène.

Le graphène est un matériau obtenu par exfoliation du graphite. Il est constitué d’atomes de carbone arrangés selon un motif hexagonal et forme des feuillets aussi fins que des atomes. Le graphène a, entre autres caractéristiques, d’être un filtre à eau d’une extrême efficacité.

Un filtre à eau graphène c’est du solide.

Le filtre à eau au graphène se montre considérablement plus performant que les filtres à eaux présents sur le marché puisque la quantité d’eau pure que peut produire ce nouveau type de filtre est de 8 à 9 fois supérieure à celle des filtres à eau commerciaux.

De plus, le graphène épure les eaux de toutes les substances polluantes ayant une taille supérieure à un nanomètre !

Les filtres de graphène sont aussi plus solides que les filtres actuels, composés de carbone ; ils sont résistants, stables et résistent bien mieux à l’usure.

La résistance à la rupture mesurée par les scientifiques établit un record. Si un film étirable de plastique d’emballage pour aliments possédait la même résistance, il supporterait une masse de deux tonnes sur une pointe de crayon !

De nombreux avantages qui ont lancé divers laboratoires dans le monde dans une course à la méthode de production des filtres au graphène, afin de trouver un moyen de produire rapidement et en quantité industrielle des filtres au graphène et ainsi pouvoir en rendre possible la commercialisation.

Et c’est l’équipe du chercheur Mainak Majumder qui a réussi à développer une technique industrielle permettant de produire à partir du graphène un film à travers duquel l’eau peut être filtrée.

L’oxyde de graphène obtenu par les scientifiques se présente sous la forme d’une pâte malléable qu’il est possible d’étaler avec un simple couteau à beurre.

Et les applications du graphène ne se limitent pas à l’industrie de l’eau. Les membranes de graphène pourraient trouver un grand nombre d’applications, le graphène est susceptible d’améliorer les performances des batteries, d’être utilisé comme supercondensateur pour le stockage de l’énergie, ou encore de former un « supersable » utile pour combattre les fuites de pétrole et les marées noires.