Allongé sur un transat au soleil, un verre d’eau à la main,  les pieds nus dans le gazon, vous savourez la douceur de vivre. Pas une seconde, vous n’envisagez que vos orteils caressent un filtre à eau d’une grande efficacité, qui participe en toute discrétion au processus d’épuration de votre verre d’eau fraîche… Et pourtant…

La pelouse est un filtre à eau. 

Au nombre des causes de pollution de l’eau, il y a l’écoulement de l’eau sur des surfaces imperméables et souillées. En ville, en ruisselant, les eaux de pluie se chargent en polluants et contaminants divers, et plus les sols rencontrés seront durs et imperméables et plus les eaux seront polluées.

À la campagne c’est en ruisselant à travers les champs en pentes récemment labourés que les eaux se chargent en boues, pesticides et autres nitrates.

Et la première barrière rencontrée par ces polluants ce sont les prairies et les gazons. Votre carré de pelouse est un filtre à eau naturel.

La masse dense de racines entremêlées fait du gazon un piège qui retient mécaniquement les plus gros éléments polluants.

Dans l’herbe se développe aussi tout un écosystème constitué de bactéries, d’insectes, de vers de terre… Cette faune abondante autour des racines de l’herbe permet la décomposition des produits chimiques en matériaux inoffensifs.

 Les bactéries particulièrement s'attaquent aux éléments d'origine chimique tels les hydrocarbures aromatiques polycycliques. 

L’activité des vers  contribue à augmenter la perméabilité du sol, et accélère le rechargement des nappes phréatiques.

 

Arroser sa pelouse avec de l’eau sale?

 Les eaux non traitées sont impropres à la consommation, mais elles peuvent très bien être utilisées pour arroser des pelouses où elles seront épurées par le système racinaire des plantes et par la microfaune. Aux États-Unis, dix pour cent des terrains de golf emploient l'eau d’effluents pour leur irrigation. Les agriculteurs américains utilisent des « Grass Filter Strips » (Bandes de pelouses filtrantes) le long des cours d’eau et dans les champs afin d’ancrer les sols et pour filtrer l’eau.

Dans le Minnesota, des bandes de pelouses filtrantes vue du ciel.

 En France, le ministère de l’Agriculture recommande pour lutter contre la pollution des eaux de planter des graminées en bord de rivières et sur les champs en jachère. 

Les surfaces herbeuses diminuent l’érosion des sols, et évitent aux collectivités de coûteuses dépenses en aménagements urbains ou routiers, tels des collecteurs d’eau, des systèmes antiglissement de terrain.

Pour boire une eau saine, entretenez votre pelouse.