C’est souvent en observant les merveilles de la nature que les scientifiques  imaginent leurs inventions, ne dérogeant pas à cette règle, quatre chercheurs américains du Boston Collège ont conçu un récipient qui capte l’eau de l’air ambiant en s’inspirant, d’un scarabée.

 Le Onymacris Unguicularis est un scarabée du désert de Namibie, connu pour une particularité ; chaque jour au lever du soleil, l’insecte s’installe sur la crête des dunes, face au vent, élytres déployés, et attend. Il patiente dans le brouillard matinal jusqu'à ce que des gouttes d’eau se forment sur ses élytres, c’est la stratégie qu’il a développée pour collecter de l’eau et survivre dans son environnement où il ne tombe que 13 mm de pluie par année.

Le secret de l’insecte se cache dans le relief de ses élytres, elles sont couvertes de petites bosses présentant deux types de surfaces, l’une hydrophile et l’autre hydrophobe et en creux. D’un coté, l’eau  se condense et s’accumule de l’autre, elle glisse vers la cavité buccale de l’insecte.

Un système que se sont empressés de reproduire les chercheurs de la société NBD Nano grâce aux nanotechnologies, ils ont créé la  « Namib Desert Bottle »

Cette bouteille est capable d’absorber et de filtrer l’humidité ambiante dans son maillage, d’emprisonner des milliers de gouttes. A l’intérieur de la bouteille, les bulles se condensent comme par miracle et il ne reste plus qu’à … boire.