Bienvenue à Flint dans le Michigan, c’est dans cette ville du Midwest d’environ 100.000 habitants qu’a éclaté le plus récent scandale sanitaire américain, un scandale dû à la mauvaise gestion du réseau d’eau potable. 

Puiser son eau dans la rivière locale.

C’est en 2013 que tout commence. La ville de Flint située à 110 kilomètres au nord de Detroit est une ville sinistrée depuis les années 1970 les usines automobiles ferment, 70 000 emplois disparaissent.

La ville est pauvre, alors un contrôleur financier est mandaté afin de reprendre en main les finances publiques. Pour faire des économies, il est décidé de changer la source d’approvisionnement en eau potable et on commence à puiser l’eau dans la rivière locale. À l’époque, on préfère ignorer l’avis des associations écologiques affirmant que l’usine de traitement de Flint ne pourrait pas donner une eau suffisamment saine pour correspondre aux normes locales et fédérales.

Quelques années plus tard, c’est toute la population de Flint qui paye de sa santé les coupes budgétaires de l’administration locale : L’eau qu’ils ont bue, donnée à leurs enfants, était pollué par des bactéries, contaminée au plomb, dangereuse, voire mortelle.

Les habitants de Flint souffrent de maux de tête, de pertes de cheveux, de vomissements, de problèmes de peaux. 

L’eau de la ville est trouble, pleine de particules en suspension, et tellement chargée en plomb que les filtres à eau domestiques ne suffisent plus. À Flint les habitants lavent tout à l’eau minérale : fruits et légumes, brosses à dents et cheveux…

Les tests de l’Agence américaine de protection environnementale montrent un niveau près de deux fois plus élevé de contamination au plomb chez les enfants de Flint.

L’urgence sanitaire est décrétée le 16 janvier 2016, le taux de plomb détecté alors va jusqu’à 400 parties pour un milliard. 

Un scandale national.

C’est sous la pression des médias et des autorités fédérales que les responsables locaux finiront par corriger le tir.

Début janvier 2016, des excuses seront prononcées par le gouverneur Rick Snyder qui obtiendra six milliards de dollars de financement pour le raccordement au réseau de la ville de Detroit.

Le scandale aura atteint des proportions nationales, le président des États-Unis Barack Oboma commentera vivement ses événements, déclarant y voir une « terrible tragédie » qui le met «  hors de lui »

Pas le seul cas aux Etats-Unis ?

Et il semblerait que la ville de Flint ne soit pas un cas isolé.

Une enquête récente exploitant les données de l’Agence pour l’environnement américaine et menée par USA Today montre que plus de 2 000 réseaux d’eau à travers les États-Unis contiennent des taux anormaux de plomb. Une mauvaise nouvelle qui concernerait environ six millions de citoyens américains.