L’aventure de l’Evaptainers a commencé au MIT (l’Université de Technologie du Massachusetts) lorsqu’un professeur a lancé le défi suivant à ses élèves : « Trouvez une idée qui puisse aider un milliard de personnes. »

Le challenge a été pris très au sérieux par Quang Truong, alors étudiant en développement international, le jeune homme déjà riche de plusieurs expériences sur le terrain au Liberia, en Haïti et au Vietnam, a conçu l’« Evaptainers » un réfrigérateur portatif sans électricité fonctionnant à l’eau, inspiré d’un système très ancien utilisé sur le continent africain : le « zeer pot » ou réfrigérateur du désert.

L’Evaptainers est la version moderne du « zeer pot » alors que le réfrigérateur du désert est traditionnellement construit en terre cuite ou en argile, l’Evaptainers est composé d’un matériau  textile à base de polyester et d’hydrogel, qui le rend beaucoup plus facilement transportable et reproductible de façon industrielle.

Quang Truong et ses associés sont aujourd’hui à la tête d’une start-up installée à Boston aux États-Unis et à Rabat au Maroc, dans les locaux du Dare space, un incubateur lancé par le Cluster industriel pour les services environnementaux

« Un des amis étudiant au MIT m’a parlé du plan Maroc Vert, se souvient Quang Truong, et m’a dit que le projet y trouverait parfaitement sa place. » .

Le Maroc ayant mis en place un ambitieux plan national de développement durable, les énergies propres ont le vent en poupe dans le pays.

Dans ce contexte, l’Evaptainers a tout à fait sa place, surtout sur un continent où les accès aux sources d’électricité sont problématiques.

Yassine Maghnouj, la chargée de communication de la société déclarait « Au Maroc, on compte environ un million de familles qui vivent sans électricité et donc sans réfrigérateur »  

Dans le royaume, un test grandeur nature est planifié sur trois régions.

L’Evaptainers avec sa contenance de 60 litres, deux fois supérieure à la moyenne des « zeer pot », n’a qu’un seul inconvénient : son prix final.

 Le prix de vente estimé est d’environ 27 euros (300 dirhams au Maroc) soit deux fois plus cher que les modèles traditionnels.