Nous sommes de plus en plus entourés d’objets dit « intelligents », nos smartphones, tablettes, télévisions, plateformes de jeux, électroménager sont connectés au réseau mondial.

Et, tous ces objets sont susceptibles d’attaques via leur connexion internet. Personne ne songe à installer un antivirus sur son pèse-personne ou son aspirateur wifi.

Nous avons bien compris qu’il était sain de placer des filtres antibactériens dans nos réfrigérateurs, mais y télécharger un antivirus informatique…

Et bien, le moment est peut-être venu d’y songer sérieusement. Des spécialistes de la sécurité informatique annoncent avoir décelé des attaques informatiques visant des… réfrigérateurs.

Une vulnérabilité majeure appelée "Miss fortune Cookie" aurait permis à des intrus de prendre le contrôle à distance d'une passerelle résidentielle et de l'utiliser pour attaquer les appareils et équipements qui y sont connectés

Ces objets généralement sans interface visible et n'étant pas jugés a priori sensibles, les constructeurs ne proposent pas toujours de personnaliser le nom d'utilisateur et le mot de passe, et offre un accès libre au serveur. Une porte largement ouverte pour les hackers. Parfois, ce sont des versions anciennes des logiciels qui sont installées, et dont les correctifs de sécurité ne sont pas appliqués. Qui irait penser à sécuriser le serveur d'un réfrigérateur ?

Jusqu'à présent, les experts en sécurité jugeaient ce genre d'attaques purement théoriques. Les spécialistes estiment que cette découverte pourrait avoir des retombées très importantes en termes de sécurité pour les détenteurs de ce genre d'appareils et pour les entreprises ciblées, en raison de l'augmentation massive qui est attendue dans l'utilisation de ces objets intelligents, depuis les vêtements jusqu'aux appareils électroménagers. La plupart de ces objets ne sont que très faiblement protégés et les consommateurs n'ont virtuellement aucun moyen de repérer ou de combattre des infections (par un virus) lorsqu'elles arrivent.

Miss fortune Cookie est une faille majeure présente dans des millions de foyers et de petites entreprises à travers le monde - au moins 12 millions d'appareils connectés à Internet dans le monde entier seraient facilement exploitables.

"Que se passera-t-il lorsque quelqu'un piratera le réfrigérateur d'un autre et commandera 50 packs de lait? Peut-être pensez-vous que ce n'est pas si grave? Mais imaginez que toute votre maison soit connectée à internet et que des hackers parviennent à désactiver votre système de sécurité simplement en s'introduisant dans l'application dédiée", demandait l'an dernier Jochem Binst, de VASCO Data Security.