La glace, vous connaissez ? S’il vous reste quelques souvenirs de vos cours de chimie, vous savez que c’est la forme solide de l’eau et qu’elle se forme quand la température descend en dessous de 0 degré Celsius. La glace, c’est ce que vous mettez dans vos cocktails, ce qui sort du distributeur de glaçons de votre réfrigérateur américain. Une glace d’une qualité exceptionnelle d’ailleurs puisque, grâce au filtre à eau de l’appareil, elle est pure et claire.

On pourrait penser que rien ne pourrait plus nous étonner avec la glace, qu’il ne restait plus rien à en tirer…

Ce que l'on sait moins, c'est qu'il existe différents types de glaces ; des glaces extra-terrestres que l’on rencontre sur les comètes et les planètes, elles se forment selon les conditions de pression et de température et présentent des structures cristallines différentes de celle des glaçons de notre mojito.

 

De nouvelles formes de glace.

En laboratoire, chimistes et physiciens travaillent sur cette forme de l’eau, en encréant de nouvelles, plus de 15 types de glaces autres que celle que l’on trouve sur notre planète y ont été formées.

La dernière en date c’est la glace de type XVI, la moins dense jamais apparue, une glace cristalline dotée d’une structure en forme de cage appelée clathrate.

Un clathrate est un composé formé d'une ou plusieurs molécules d'eau, qui emprisonnent généralement une autre molécule de gaz dans sa « cage moléculaire ».

La glace de type XVI devrait permettre de mieux comprendre le fonctionnement des clathrates que l’on trouve dans les grands fonds océaniques où ils emprisonnent de fabuleuses quantités de méthane.