Comme des millions de consommateurs lorsque vous faites vos courses, il est probable que vous fassiez bien attention à la date de péremption des articles que vous allez mettre dans votre réfrigérateur, et attention également à les mettre à la poubelle à l’expiration de cette date. Mais est-ce vraiment un bon réflexe ?

Selon des études récentes les consommateurs seraient un peu perdus face aux dates de péremption sur leurs produits, cela aurait pour conséquence de favoriser le gaspillage alimentaire.

Dans nos garde-manger et nos réfrigérateurs, tous les aliments n’ont pas la même durée de vie, les dates de péremption sont des indicateurs utiles pour identifier la fraicheur de ce que nous mangeons, mais il semblerait que de plus en plus de consommateurs (environ 80 %) se montrent un peu trop excessifs en jetant aux ordures avant ou au jour même de ces dates des aliments encore comestibles.

Une étude anglaise démontre que si la date de péremption était repoussée d’à peine une journée, cela réduirait le gaspillage d’au moins 5 %.

 La date de péremption qu’est ce que c’est ?

En France, depuis les années 1990 la loi exige que la date limite de consommation soit indiquée clairement sur les emballages des produits alimentaires périssables. Mais ce n’est pas la seule inscription et parfois on s’y perd un peu…

Sur vos aliments La Date Limite de Consommation (DLC) ou la Date Limite de Vente (DLV) indiquent jusqu’à quel moment le produit peut être consommé.

Facilement reconnaissable, elle est caractérisée par la formule : À consommer jusqu’au, suivi de la date en jour, mois et année.

On trouve cette date sur les produits fragiles tels les viandes, les poissons ou les produits laitiers.

La DLC ou DLV doit absolument être respectée si vous ne voulez pas mettre votre santé en danger ! 

Sur vos emballages vous trouverez aussi La Date Limite d’Utilisation Optimale ou DLUO, notifiée par la formule « à consommer de préférence avant… ».

Cette précision est suivie : d’un jour et d’un mois spécifique lorsqu’elle concerne les produits, dont la durabilité, est inférieure à 3 mois, d’un mois et d’une année pour les produits dont la durabilité se situe entre 3 et 18 mois,

et seulement d’une année pour les produits dont la durabilité est inférieure à 18 mois.

Ce sont surtout ce type de produits que l’on gaspille le plus par incompréhension de l’étiquetage , car a l’inverse de la DLC, la DLUO n’est pas stricte !

Un produit dont la DLUO  est dépassée peut encore être consommé sans le moindre danger !

La DLUO n’indique que la date jusqu’à laquelle le produit peut être consommé tout en conservant ses qualités diététiques optimales.

Vous ne mourrez pas dans d’atroces souffrances pour avoir mangé un yaourt périmé depuis deux jours (les yaourts peuvent être consommés une à deux semaines après la date limite de consommation)

Si vous prenez la précaution de garder vos boites de conserve dans un endroit sec, de ne pas les percer ou les cabosser, vous pourrez les consommer plus d’un an après leur date limite de consommation.

Vos briques de lait non ouvertes peuvent être bues sans danger jusqu’à deux mois après la date limite d’utilisation optimale, les œufs dans leur coquille saine jusqu’à 20 jours après le jour de ponte, les aliments surgelés pourront être consommés des mois après être périmés.

Alors en faisant le ménage dans votre réfrigérateur américain, ne gaspillez plus par excès de zèle !