Pour être convenablement conservé le vin demande à être stocké à l’abri de la lumière, dans un environnement frais et légèrement humide, la tradition et des siècles de pratique l’ont prouvé, rien de mieux qu’un chai creusé sous les collines de Bourgogne, du Beaujolais, du Val de Loire, ou de la Champagne...

Vous n’avez pas la chance de posséder un domaine dans ces régions bénies des dieux ?

Pas de soucis, les architectes proposent aux citadins des celliers originaux qui donneront un cachet monstre à un appartement.

Mais peut être n’envisagez vous pas tout de suite de creuser une cave sous votre cuisine ou l’achat d’une onéreuse armoire à vin électrique ?

Après tout, de nos jours, hormis les grands crus, la période de conservation courante pour un vin n’excède pas les 10 ans. Nos vins « modernes » sont moins chargés en tanin et doivent être consommés plus rapidement.

Les vins produits après 1980 ont une très faible chance de préserver leur qualité passée la décennie.

Si vous êtes amateur de vin, sans toutefois être un collectionneur de grand cru, vous pourrez faire une belle économie en construisant vous même votre cave à vin avec un vieux réfrigérateur !

Le réfrigérateur cave à vin mode d’emploi.

 Récupérer un vieux réfrigérateur, idéalement sans congélateur, vous y gagnerez en espace de stockage.

Débarrasser vous du joint magnétique de la porte.

Placer un grand bol d’eau dans l’appareil.

Rangez-y vos vins préférés à l’horizontale.

Ne branchez surtout pas !

 Le bol d’eau augmentera l’hygrométrie à l’intérieur de l’appareil

La porte fermée, mais non hermétiquement close vous permettra de conserver vos précieuses bouteilles à l’abri de la lumière et à une température tempérée.

Vous voilà l’heureux propriétaire d’une cave à vin, à la consommation électrique nulle. Moins chère que vos bouteilles !