Avec les machines à café modernes, il est quasiment impossible de préparer un mauvais café. De nos jours les machines à café, se déclenchent à l’heure que vous programmez, broient les grains, préparent le café avec l’eau la plus pure possible grâce à leur filtre a eau, surveillent les températures et préviennent quand il est prêt.

Un problème subsiste pourtant, peu importe le soin porté à la concoction du breuvage, peu importe la technologie de la machine à café, une fois versée dans la tasse la boisson refroidit.

La tasse à café parfaite servie, il suffit d’un appel téléphonique, d’une demande urgente de la part de sa femme ou du petit dernier, pour qu’une fois les problèmes enfin résolus on se retrouve face à un triste jus froid.

Eh bien, la bonne nouvelle pour les amateurs de café (et de thé) c’est que deux chercheurs allemands : Klaus Sedlbauer, le directeur de l’Institut Fraunhofer de physique du bâtiment et son collègue Herbert Sinnesbichler ont décidé de s’attaquer à ces petits drames du quotidien.

Les deux scientifiques se sont associés pour concevoir une tasse capable de maintenir les boissons chaudes à la température de dégustation idéale pour un maximum de 30 minutes.

Leur tasse utilise des matériaux à changement de phase (MCP) similaires à ceux utilisés pour maintenir la fraicheur en été dans certains bâtiments.

Les matériaux à changement de phase intégrés dans les murs et les plafonds absorbent et stockent la chaleur pendant la journée, puis la relâchent lentement durant la nuit afin de maintenir les bâtiments à une température agréable.

 La tasse des deux scientifiques est composée d’une enveloppe de porcelaine avec un intérieur creux conçu avec une structure à nid d’abeille et fabriquée à partir de très minces bandes d’aluminium.

La structure en nid d’abeille est remplie d’un matériau à changement de phase. Le matériau utilisé demeure à l’état solide à température ambiante, mais qui passe à l’état liquide à une température de fusion d’exactement 58 °C : la température idéale pour la dégustation du café et du thé.

Lorsque l’on verse une boisson chaude dans la tasse, le matériau à changement de phase fond et absorbe la chaleur, c’est cette énergie qui est stockée avant d’être ensuite lentement libérée dans le café ou le thé.

 Les chercheurs de l’Institut Frauenhofer développeraient des contacts avec des industriels et de grandes marques afin d’apporter leur tasse à café sur le marché.