Après l’eau, le café est l’une des boissons les plus consommées du monde, mais alors que l’eau reste conseillée comme indispensable et bonne pour la santé – ce que de fait elle est – le café a été accusé de plusieurs maux. Il a été suspecté d’être mauvais pour le cœur et les reins, et a été déconseillé aux femmes enceintes.

Alors qu’en est-il ? Le café est-il bon ou mauvais pour la santé ?

 

Des enquêtes scientifiques étalées sur plus de 20 ans ont éloigné le café du banc des accusés, les craintes concernant ses effets néfastes sur la santé ont largement été balayées.

La directrice de recherche à l’INSERM et des effets du café sur la santé, Astrid Nehlig, déclare que les études récentes « montrent que le café est plutôt bénéfique s’il est consommé en quantité modérée, soit de 200 à 300 mg de caféine par jour »

 Le café un atout santé. 

Le café est un atout santé qui aide à la prévention de nombreuses maladies. 

Boire au moins une tasse de café par jour réduit le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) jusqu’à 25 % chez les femmes. 

Boire un minimum de 2 tasses par jour peut réduire de 20 % les risques de dépression chez les femmes.

 Boire plus de 3 tasses par jour réduit de 20 % le risque pour les femmes de développer le cancer de la peau le plus courant.

 Boire plus de 6 tasses par jour réduit de 60 % le risque des hommes de mourir d’un cancer de la prostate.

 A consommer avec modération. 

Comme souvent le danger nait de l’excès, le café, le sucre, les médicaments… sont à consommer à des doses raisonnables.

Le café est une drogue, comme le thé ou le chocolat.

Une drogue très douce certes, qui n’entrainera qu’une accoutumance faible et qui ne transformera pas la perception de la réalité, mais la caféine reste une substance active ayant des effets sur le cerveau.

Une substance dont les effets pourront varier d’une personne à l’autre, calmante pour certains, terriblement excitante pour d’autres. Il faut apprendre à adapter sa consommation afin que ses effets ne deviennent pas gênants pour soi ou son entourage. 

Le café consommé à haute dose est également susceptible d’entrainer des brulures gastriques et, si vous n’utilisez pas des filtres de bonne qualité il augmentera votre taux de cholestérol. 

Alors gare aux excès.