Vous êtes vous déjà retrouvé à sortir la tête des vagues toussant et crachotant après avoir été emporté par la houle et bu, involontairement, plusieurs goulées d’eau salée ?

Boire la tasse n’est pas une expérience agréable, pourtant à en croire les biomésothérapeutes,  cela aura peut-être  été bénéfique pour votre santé. 

En biomésothérapie et thalassothérapie, l’eau de mer est jugée précieuse pour la santé, elle est considérée comme l’eau minérale la plus complète, celle qui rassemble tous les éléments que l’ont retrouve dans la nature. L’eau de mer aurait des propriétés curatives, revitalisantes et antibactériennes.

Après tout chaque homme passe les premiers mois de son existence dans une bulle d’eau de mer, le liquide amniotique !

En 1897, pour le biologiste René Quinton pas de doute : «rien ne ressemble plus au milieu liquide interne de l’homme que la simple eau de mer» nous venons de la mer et la mer survit en nous. Pour prouver la validité de sa théorie le biologiste mènera une expérience spectaculaire dans un laboratoire public de Physiologie pathologique du Collège de France : il vide un chien de son sang pour le remplacer par de l’eau de mer et, surprise, l’animal survit ! Après avoir récupéré, l’animal se montre même en meilleure forme !

Le plasma de Quinton qu’est ce que c’est ? 

Vendu en pharmacie sous forme de capsule le plasma de Quinton c’est de l’eau de mer puisée dans l’océan atlantique sous 40 mètres de fond et stérilisé à froid.

La consommation ou l’injection de  cette eau permettrait entre autres bienfaits, une reminéralisation importante de l’organisme (une cure d’eau de mer multiplierait jusqu’à 10 fois le taux de magnésium).

 En biomésothérapie, des micro-injections d’eau océanique pure sont pratiquées pour lutter contre le surpoids, les œdèmes, les allergies, l’insuffisance veineuse et lymphatique des membres inférieurs…

Le plasma de Quinton a de bons résultats contre l’acné, l’urticaire, la diarrhée, l’andropause, la ménopause, les maladies articulaires, les rhumatismes et j’en passe.

 Une véritable panacée qu’il est recommandé de consommer rapidement, pas plus de 3 jours après sa fabrication, conservée dans votre réfrigérateur, au frais à l’abri de la lumière.