Pas nécessairement besoin d’être un pirate informatique pourvu d’un matériel informatique digne de la NSA pour bousculer le système téléphonique australien, il semblerait que l’on puisse y parvenir avec un réfrigérateur bien approvisionné en bière

Ce sont les habitants de Wangaratta, dans le sud-est de l’Australie, qui ont lancé l’alerte. Exaspérés de voir leurs conversations téléphoniques et leur connectios internet sans cesse perturbées par de mystérieuses interférences ils ont prévenu les techniciens Telstra, l’opérateur téléphonique local, pour qu’il mène l’enquête.

Une investigation minutieuse sur le terrain a été lancée, les perturbations étaient suivies par des « robots logiciels » et une équipe d’hommes brandissant des antennes spéciales. Les techniciens ont utilisé des antennes directionnelles « M. Yagi »  (du nom de leur inventeur Yagi-Uda) afin de localiser précisément la source de la perturbation. Habituellement leurs équipements les menaient à des amplificateurs de signaux illégaux… Mais pas cette fois,  puisque le coupable était un frigo à bières innocemment installé par un homme dans son garage !

A la source du problème, le moteur du réfrigérateur à bière qui produisait un bruit électromagnétique capable de générer des pannes sur le spectre de 850MHz porteur des appels vocaux mobiles et des données Internet.

Craig Reynolds, le propriétaire de l’appareil, se déclarait « étonné de voir que quelque chose comme ça puisse assommer une partie du réseau »

Richard Henderson , le gestionnaire de Telstra, déclarait de son côté à la chaîne de télévision ITNEWS :

« Il n'y a pas d’accent particulier mis sur la sécurité des réseaux par rapport à l’utilisation des réfrigérateurs de bière »

Une question importante reste en suspens, que va faire Craig Reynolds de son stock de bière ?