Touslesfiltres.com

Skip to Main Content »

Contactez-nous : 0972337055 de 9h à 13h

allefilter.com Todoslosfiltros.com Tuttifiltri.com Allmyfilters.com Touslesfiltres.com 
Votre panier est vide

Articles 1 à 10 sur un total de 412

par page
Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
Par ordre décroissant

Ce filtre à eau transforme votre verre de coca cola en verre d’eau

mercredi 27 décembre 2017 12:30:21 Europe/Paris

Il y a quelque temps déjà, la société japonaise OKo se faisait remarquer sur l’internet en publiant une vidéo spectaculaire : OKo affirmait image à l’appui avoir développé un filtre à eau si efficace qu’il était capable de transformer le Coca cola en eau !

Le filtre à eau OKo L2 Filter équipant leur bouteille était à en croire le site internet de la société, le résultat de l’adaptation d’une technologie utilisée par les astronautes de la Nasa dans les stations spatiales.

De plus, la bouteille filtrante ne coutait qu’une trentaine d’euros, de quoi faire briller les yeux de tous ceux qui intervenaient dans des pays où la qualité de l’eau restait douteuse.

Mais nombre d’internautes trouvaient la mariée trop belle, pouvait-on croire en la véracité de cette vidéo ?

Eh bien, pour avoir la réponse il suffit de se monter attentif et de lire le titre de la vidéo : OKo filter takes color out of cola , voire de  regarder la séquence jusqu’au bout. A la fin de la séquence une note apparaît à l’image, précisant qu’il s’agit d’un test pour Oko L2 filter : un filtre capable d’ôter la couleur du soda, de le rendre limpide.

Le filtre à eau transforme le coca en… sirop incolore, pas en eau pure. Nuance.

 Des années après ce joli coup marketing la marque est aujourd’hui très populaire, et elle distribue toujours des bouteilles filtrantes abordables et efficaces.

Les bouteilles filtrantes d’OKo sont légères, facilement transportables, en plastique sans BPA elles se glissent sans souci dans un sac à dos, et leur filtre à eau puissant s’avère capable de débarrasser les boissons des contaminants courants.

Un seul regret chez les fans de soda.

 Pourquoi donc n’ont t’ils pas plutôt  inventé le filtre qui transforme l’eau en coca cola chez OKo ?

Posted By Daniel Newton

Des cyanobactéries au robinet ?

lundi 25 décembre 2017 13:04:55 Europe/Paris

Cyanobactéries c’est le nom scientifique donné aux algues se formant à la surface des eaux stagnantes des étangs, des puits et des réservoirs.

Les cyanobactéries peuvent contenir des poisons qu’elles emmagasinent dans leurs cellules : les toxines cyanobactériennes,

 Qui avale l’eau d’un étang, d’un puits ou d’un robinet connecté à une source d’eau polluée par les cyanobactéries risque de voir ces toxines s’attaquer à son foie et à son système nerveux.

Les symptômes courants d’une exposition sont des maux de tête, de la fièvre, de la diarrhée, des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements et des irritations de la peau.

 Eau pure ou purée de pois ?

 Heureusement, les cas d’intoxication sont rares :

L’aspect et l’odeur des eaux contaminée ne sont pas très engageants ; elles ont l’apparence d’un déversement de peinture verte et grasse, sentent au mieux, le gazon frais, au pire, les ordures en décomposition. Une purée de pois vert qui ne donne vraiment pas envie d’y mettre la bouche !

La plupart des usines de traitement effectuent une surveillance de l’apparition d’algues à la surface des eaux de leurs approvisionnements, elles

ne cherchent généralement  pas à déceler les toxines cyanobactériennes dans leurs sources d’approvisionnements de façon régulière . 

Il arrive donc  parfois que des personnes consomment, à leur insu, de l’eau contenant les toxines cyanobactériennes libérées par des fleurs d’eau en décomposition. 

Bien sur , le risque sanitaire reste faible, mais nous ignorons tout des effets à long terme d’une exposition prolongée à de faibles niveaux de ces toxines.

Alors, si vous avez des raisons de penser qu’un robinet est raccordé à une source d’eau dormante ou non controlée: un vieux puits , une source, un étang, un lac ou un réservoir, méfiez vous. 

Une bonne nouvelle toutefois, les toxines cyanobacteriennes peuvent être éliminées en utilisant des procédés d’oxydation ou des filtres au charbon activé.

Une raison supplémentaire pour utiliser les filtres à eau de votre réfrigérateur, de votre gourde  ou votre carafe filtrante pour avoir l’assurance de consommer une eau saine.

Posted By Daniel Newton

Au secours ! Le réfrigérateur de l’arche de Noé prend l’eau

vendredi 22 décembre 2017 14:58:57 Europe/Paris

Pour conserver les aliments à la maison rien de mieux que le réfrigérateur, c’est le meilleur moyen pour préserver la fraicheur des fruits, des légumes, des viandes, et de boire une boisson pure lorsque l’appareil est équipé de filtre a eau, mais que faire si on cherche à stocker tous les aliments de la planète ?

Ou plus précisément, à conserver les semences qui permettraient à l’humanité de repartir du bon pied après une catastrophe planétaire ?

La solution c’est le Svalbard Global Seed Vault (la chambre forte mondiale de graine du Svalbard).

Conçu en 2006 le Svalbard Global Seed Vault  est un grenier à grain, mi-bunker, mi-réfrigérateur, mi-coffre fort enterré profondément sous les montagnes d’une ile norvégienne du cercle arctique.

Le Svalbard Global Seed Vault est un projet norvégien réalisé par l’architecte Peter W. Søderman, la construction a pour but la conservation des semences de toutes les plantes vivrières de la planète : des millions de graines variétés de blé, de riz, de, maïs, de mil, de banane, de tomate, de tubercules de manioc, de taro, de pomme de terre, sont stockées dans son enceinte.

Cette arche de Noé permettrait en cas de catastrophe ou de disparition majeure d’espèces de laisser une chance à l’humanité, grâce à la « sauvegarde génétique » qu’elle contient. Une belle idée.

 Le souci c’est que l’arche de Noé  prend l’eau.

Le coupable ? Le réchauffement climatique.

La hausse des températures a provoqué une fonte du permafrost, la couche de glace censée rester gelée toute l’année, ce qui a entrainé des inondations dans le hall d’entrée. Les semences n’ont heureusement pas été abimées par les infiltrations d’eau. Les responsables du projet se montrent rassurants et déclarent : « Il ne fait aucun doute que le permafrost se maintiendra dans la montagne où sont situées les graines. Mais nous ne nous attendions pas à ce qu’il fonde autour du tunnel »

 Des mesures de prévention ont d’ores et déjà été adoptées. Les équipements électriques et les sources de chaleur ont été ôtés de l’entrée. Des murs imperméables à l’intérieur et des fossés à l’extérieur pour canaliser l’eau ont été construits. Le nombre de visiteurs sera également réduit pour limiter la chaleur corporelle humaine à l’intérieur du site. 

 À la maison, pour que nos réfrigérateurs fonctionnent bien il est recommandé de les installer loin des sources de chaleur. Facile lorsqu’il s’agit d’éviter un four ou un radiateur, mais un défi d’une toute autre ampleur quand la source de chaleur est la température de la planète.

Posted By Daniel Newton

Filtrer son eau avec des huitres ?

jeudi 21 décembre 2017 12:58:01 Europe/Paris

À l’approche des jours de fêtes de fin d’année, il nous vient des envies de dinde aux marrons, de buches glacées, de champagne, de foie gras et de fruits de mer.

Ce sont les mets qui rentrent traditionnellement au menu des repas familiaux de Noël et du Nouvel An, et si à Noel les français aiment s’attabler devant une belle dinde rôtie, pour le réveillon ce sont les fruits de mer, les huitres surtout, qui s’imposent.

Alors, petit rappel en préparation de l’achat de vos bourriches.

Il est essentiel de ne pas acheter pas vos huitres trop tôt, elles sont fragiles et

se conservent mal. À l’achat, vérifiez la date de conditionnement indiquée sur l’étiquette. C’est cette date qui déterminera la date limite de consommation des huîtres, qui doit impérativement être inférieure à 7 jours !

Évitez par tous les moyens que les huîtres perdent leur eau.

Entreposez-les dans un local où la température ambiante est comprise entre 4 °C et 10 °C. Vous pouvez les mettre en attente dans le bas du réfrigérateur.

Mais attention si les huitres ne supportent pas le chauffage, elles détestent aussi les températures au-dessous de 0 °C.

Et bien sûr, n’avalez jamais une huitre dégageant une odeur suspecte. 

Enfin, en les gobant, n’oubliez pas que les huitres en plus d’être délicieuses, jouent un rôle important dans le maintien de la qualité et du traitement des eaux de nos côtes.  Ce coquillage est un filtre à eau naturel qui respire et s’alimente en pompant l’eau de mer : une huitre filtre en moyenne 10 à 15 litres d’eau par heure, afin de capturer les microalgues nécessaires à sa survie.

Une démonstration du phénomène a été faite en image : Deux aquariums ont été remplis de l’eau saumâtre de la rivière Honga dans l’estuaire de la baie de Chesapeake (située sur la Côte Est d’États-Unis), dans l’un des aquariums ont été placées une douzaine huîtres. Une heure plus tard, l’eau de l’aquarium contenant les huitres a perdu sa turbidité. 

Impressionnant non ?

Posted By Daniel Newton

Peut-on se passer du chlore dans l’eau du robinet ?

mercredi 20 décembre 2017 15:46:57 Europe/Paris

Le chlore est le moyen le plus couramment utilisé pour la purification de l’eau du robinet, cet oxydant très efficace agit en dégradant les matières organiques, dans le monde 80 % des eaux de distribution sont traitées au chlore.

Pourtant, la présence de chlore dans l’eau du robinet soulève régulièrement des questions :

Boire de l’eau chlorée a-t-il une influence sur la santé ?

Peut-on se débarrasser du mauvais gout qu’il donne aux boissons ? Peut-on en définitive se passer du chlore dans nos réseaux ?

Les voyageurs le savent bien, l’eau du robinet n’a pas le même gout partout dans le monde et le responsable c’est bien souvent le chlore : la stratégie classiquement utilisée par les collectivités pour protéger les populations est de distribuer de l’eau avec un résidu de chlore, en empêchant la prolifération de pathogènes transportés par l’eau.

Si en fonction des pays et des régions la différence de teneur en chlore change le gout de l’eau, dans le monde avoir de l’eau chlorée au robinet, c’est la norme.

Pourtant, le chlore dans l’eau ce n’est pas une nécessité.

Dans un article publié dans le magazine Science, le chercheur Urs von Gunten de l’EPFL et ses collègues de la Swiss Federal Institute of Aquatic-Science and Technology (EAWAG) affirme que l’on pourrait se passer du chlore, à condition que d’autres barrières protectrices soient mises en place. 

Avoir une eau de bonne qualité.

 Trois qualités sont à prendre en compte pour déterminer la qualité de l’eau du robinet : la qualité de la source, du traitement, et du réseau de distribution.

 

Des expériences menées aux Pays-Bas, en Allemagne, en Autriche et en Suisse ont montré que lorsqu’aucune de ces conditions n’était compromise, le nombre de contaminations liées à des maladies véhiculées par l’eau est faible, même plus faible que dans les pays qui ajoutent des désinfectants chimiques à leur distribution d’eau afin de compenser des réseaux mal entretenus, un traitement de l’eau insuffisant ou des sources contaminées.

Une eau trop chlorée au robinet c’est souvent le signe d’un réseau vétuste ou pollué.

Les chercheurs précisent toutefois que renoncer à l’adjonction de chlore a un prix : il faut protéger les nappes phréatiques, surveiller soigneusement le traitement de l’eau et veiller attentivement à l’entretien du réseau de distribution.

 Alors, demandera l’économiste pourquoi se passer du chlore dans les réseaux ?

Après tout, des filtres à eau ou des carafes filtrantes suffisent à purifier l’eau.

Eh bien là où on a pu se passer du chlore, les avantages vont au-delà de l’amélioration du goût de l’eau. Ils sont aussi sanitaires.

 Car si les effets sur la santé de l’absorption régulière de petites quantités de chlore sur une longue période ne sont pas connus. On sait en revanche qu’en réagissant avec la matière organique présente dans l’eau potable, cela peut conduire à la formation de sous-produits de désinfection… dont certains sont potentiellement cancérigènes.

Posted By Daniel Newton

Un filtre à eau en pin

mardi 19 décembre 2017 14:03:53 Europe/Paris

Si vous vous perdez un jour en forêt et vous retrouvez sans eau potable, voici une astuce qui pourrait vous être utile : tailler un filtre à eau dans une branche de pin.

Couper une branche de pin, et de la débarrasser de son écorce pour en dégager l’aubier (la partie de bois blanchâtre et tendre sous l’écorce).

Adaptez ensuite votre bâton d’aubier à un tuyau et serrez avec une bague à vis.

Parce qu’heureusement, même si vous êtes égarés il vous en reste dans votre sac à dos.

Ne reste plus qu’à placer votre filtre à eau fait maison à votre gourde et à patienter.

Des chercheurs du MIT ont prouvé qu’un peu d’aubier de pin est en mesure de filtrer à plus de       % la bactérie E. coli, ce filtre à eau maison peut purifier jusqu’à 4 litres d’eau.

Posted By Daniel Newton

Attention au serial killer dans votre réfrigérateur !

samedi 11 novembre 2017 14:01:27 Europe/Paris

En littérature comme au cinéma, le fantastique est un genre qui fait intervenir le surnaturel dans le quotidien, pour ce faire les scénaristes donnent des pouvoirs et des intentions peu louables à des objets souvent anodins.

La poupée maléfique est un grand classique ; de Chucky « la poupée de sang » à Annabelle  on trouve en nombre ces jouets désaxés à ne surtout pas garder à portée des enfants.

Mais les scénaristes cherchent aussi à nous effrayer avec des objets tueurs plus étonnants.

Dans « Duel » de Spielberg, la vie jusqu’alors sans grand intérêt  d’un représentant en informatique est menacée par un camion poids lourd ; dans « Christine » de John Carpenter, c’est une magnifique voiture de collection qui assassine ; dans  « The lift »  de Dick Maas, c’est un ascenseur qui décime ceux qui montent à son bord ; dans « The ring »,  c’est une cassette VHS qui tue (la regarder entraine inévitablement la mort).

Dans « Le Démon dans l’île »,  un film français de Francis Leroi, sorti durant les années 80, ce sont les appareils d’électroménager qui passent à l’attaque sur une petite ile bretonne : les cafetières, les cocottes minute, les télévisions, les fours autonettoyants se retournent contre leurs propriétaires en les ébouillantant, les découpant en tranches et les électrocutant… Le tout avec des effets spéciaux typiquement « made in France ». 

Dans la liste des objets assassins en série les réfrigérateurs ne sont pas en reste, si dans le film « Ghostbuster » le réfrigérateur de Sigourney Weaver ouvre ses portes sur un univers parallèle peuplé de créatures démoniaques, c’est dans « The Refrigerator  - L’attaque du frigo tueur » que l’on découvre un vrai monstre !

Le scénario n’a rien de très nouveau : un jeune couple emménage dans un appartement d’un quartier en difficulté de New York.

Il trouve dans l’appartement un réfrigérateur.

Le souci avec l’appareil n’est pas qu’il consomme trop d’énergie ou est trop bruyant. Non le gros problème, c’est que ce réfrigérateur est une créature assoiffée de sang qui n’hésite pas à avaler tout cru quiconque a le malheur de passer à sa portée !

Alors attention, il est certain que votre réfrigérateur américain est capable de conserver vos aliments et de vous servir des verres d’eau pure grâce à son filtre a eau, mais pour ce qui est vous protéger des forces du mal venues de la quatrième dimension…    

Posted By Daniel Newton

2017, l’année la plus chaude depuis 10 ans ?

jeudi 9 novembre 2017 12:35:29 Europe/Paris

À l’approche de la fin 2017, les scientifiques constatent que cette année devrait être l’une des trois années les plus chaudes jamais enregistrées de l’ère moderne.

Une confirmation supplémentaire de la tendance au réchauffement climatique.

Selon L’Organisation météorologique mondiale (OMM) les températures au cours des neuf premiers mois de cette année ne seront probablement pas supérieures à celles de 2016, année où elles ont été accentuées par un puissant phénomène El Niño. Malgré tout, elles devraient être supérieures à toutes celles enregistrées avant 2015.

Quoique les données compilées par l’OMM ne soient que provisoires et incomplètes – elles ne couvrent l’année 2017 que de janvier à septembre -, les scientifiques ont réagi avec inquiétude à ses chiffres.

 Le secrétaire général de l’OMM déclare : « les trois dernières années demeurent toutes trois en tête en termes de records de température. Cela fait partie d’une tendance au réchauffement observée sur le long terme. Nous avons été témoins de conditions météorologiques exceptionnelles, notamment des températures atteignant 50 °C en Asie, des ouragans terribles dans les Caraïbes et l’Atlantique qui ont atteint l’Irlande, ainsi que des inondations dévastatrices provoquées par la mousson et des sécheresses incessantes en Afrique de l’Est. »

 Durant la décennie précédente ont avait noté un léger ralentissement dans les courbes de température moyenne, cette « pause » avait conduit les climato-sceptiques à affirmer que les partisans du réchauffement climatique étaient des alarmistes mais, force est de constater que la récente hausse des températures moyennes à l’échelle mondiale confirme la tendance au réchauffement observée au cours des dernières années.

Des recherches récentes ont également montré que le niveau de dioxyde de carbone dans l’atmosphère est actuellement plus élevé qu’il ne l’a jamais été depuis 800 000 ans.

 Signe des temps, à la mi-novembre, il semble que les ours d’Alaska ne soient pas encore entrés en hibernation. Un comportement inédit probablement causé par la hausse des températures.

Ces inquiétantes observations ont été divulguées aux délégués présents lors des négociations de la COP 23 en Allemagne.

La planète se réchauffe, et consommer pour se rafraichir des boissons purifiées par les filtres à eau de nos réfrigérateurs américains ne suffira pas à régler le problème.

 Selon les estimations, les promesses actuelles laisseraient le monde avec des températures de 3 °C supérieures à la période préindustrielle. Et si cette hausse de 3 °C devait perdurer, le niveau de la mer augmenterait, les vagues de chaleur et les sécheresses deviendraient plus fréquentes, des tempêtes et des inondations plus violentes deviendraient plus probables.

Les plus pessimistes ajoutent même : risques de pluies de sang en matinée, d’averses de crapauds l’après-midi, d’invasions de sauterelles en début de soirée, suivies de l’apparition des cavaliers de l’apocalypse vers minuit…

Réflexion faite, à la place du verre d’eau servez-moi un grand whisky !

Posted By Daniel Newton

Kin jon Un a t il un réfrigérateur américain ?

mercredi 8 novembre 2017 15:25:40 Europe/Paris

En Corée du Nord, avoir un réfrigérateur dans sa cuisine c’est comme avoir la dernière voiture de luxe dans son garage aux États-Unis, c’est la grande classe. 

Pas simple d’afficher sa réussite sociale lorsque l’on vit dans une dictature communiste isolée du reste du monde.

En Corée du Nord, si l’on omet les soldats, les parades militaires, et les affiches vouant aux gémonies et à l’armageddon le traditionnel ennemi américain, on manque de tout.

Dans cet état tenu isolé depuis des décennies avoir un réfrigérateur est un privilège qui fait rêver le commun des mortels, même si l’alimentation en électricité très peu fiable dans la province nord-coréenne fait qu’il n’est pas si facile de l’utiliser. 

Des photos prises depuis la Station spatiale internationale révèlent que si les habitants du pays vivent dans la journée sous l’autorité éclairée de leurs leaders, en soirée c’est une obscurité quasi complète qui règne sur le territoire.

Dans la plupart des villes et des villages, l’électricité n’est fournie que quelques heures par jour. Non pas parce que l’électricité est hors de prix en Corée du Nord, mais parce que les réseaux domestiques subissent de fréquents délestages. La priorité de la distribution en énergie électrique étant donnée aux établissements d’État et aux sites militaires. 

Cela n’empêche pas les Nord-Coréens les plus fortunés d’acheter des réfrigérateurs ou des climatiseurs pour des raisons de prestige.

Peu leur importe qu’ils ne puissent les mettre en marche que périodiquement, pour de courts instants, en utilisant des petits groupes électrogènes pour les faire tourner. On a la classe ou on ne l’a pas !

Un homme d’affaires nord-coréen indiquait dans un article récent qu’il possédait un onéreux réfrigérateur japonais, qu’il utilisait essentiellement comme... bibliothèque pour son fils.

Toujours est-il que le fait de posséder un réfrigérateur témoigne que la maison appartient à un homme ayant réussi et qui peut se permettre l’achat d’un produit aussi onéreux.

Si l’on suit cette logique, il est normal de penser que le représentant de l’état le plus puissant soit également le mieux équipé en électroménager.

En conclusion, Kin jun Un est probablement le coréen du nord possédant dans sa cuisine le réfrigérateur le plus moderne ! Surement un réfrigérateur américain d’une contenance énorme, équipé de toutes les fonctionnalités récentes : distributeur de glaçons, filtre à eau, et connexion internet…

 Le seul coréen du nord également à réussir à obtenir quotidiennement de la nourriture pour le remplir et de l’électricité pour le faire fonctionner.

Posted By Daniel Newton

Les non-frigos passent à l’attaque !

lundi 23 octobre 2017 12:24:20 Europe/Paris

La malbouffe, l’obésité et le gaspillage alimentaire sont des problèmes planétaires et certains pensent avoir découvert le responsable de ses maux : le réfrigérateur !

Et ils sont bien décidés de s’en débarrasser.

La journaliste Marie Cochard est une « non-frigo », dans son livre « Notre aventure sans frigo ou presque » paru aux éditions Eyrolles elle explique comment elle a réussi à passer toute une année sans utiliser son réfrigérateur.

« Aujourd’hui, le frigo est un placard dans lequel on entrepose des produits industriels que l’on jette au fur et à mesure parce qu’on a oublié qu’ils étaient là. Cela fait sept ans que je privilégie les circuits courts, le marché, la cueillette et les produits frais, or la plupart de ces produits n’ont pas besoin de conservation au froid. Sans frigidaire, j’ai vraiment gagné en saveurs et en qualité de vie » affirme la journaliste.

Une idée qui rencontre un franc succès sur les forums et les réseaux sociaux, les non-frigos y forment des communautés très actives où l’on s’échange astuces et conseils pour conserver les aliments sans réfrigérateur, comme les étagères de la designeure coréenne Jihyun Ryou.

La designeure coréenne a imaginé des étagères permettant de conserver différents types d’aliments en s’inspirant de méthode de conservation d’antan.

La prise de conscience écologique grandissante et les scandales alimentaires à répétition incitent ses efforts louables visant à assainir le monde.

On peut toutefois juger excessif de se débarrasser de son réfrigérateur.

Le réfrigérateur contribue à améliorer la santé et à protéger des maladies, les médecins rappellent que « Sur le plan bactériologique et infectieux, ça a été un vrai progrès » son usage a fait baisser la tuberculose avant même la vaccination, et les produits frais ont fait diminuer les cancers de l’estomac. Les réfrigérateurs offrent également des boissons pures et saines grâce à leur filtre à eau.

Il y a toujours des risques à laisser des aliments laissés à l’air libre car les bactéries se développent à très grande vitesse dès 30 °C.

 Plutôt que de faire disparaitre son réfrigérateur il est peut être plus judicieux d’apprendre à en faire un usage intelligent et responsable.

 Dans son livre « Notre aventure sans frigo ou presque », Marie Cochard reconnaît d’ailleurs avoir gardé un petit congélateur afin de congeler quelques produits. 

Posted By Daniel Newton

Articles 1 à 10 sur un total de 412

par page
Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
Par ordre décroissant